Lésions au cerveau post-traumatiques dans le syndrome d’Ehlers-Danlos

Catégories : Blogue Ehlers-Danlos

Lésions au cerveau après un traumatisme pouvant déclencher ou intensifier les symptômes du syndrome d’Ehlers-Danlos

Référence :  Brain injury unmasking Ehlers-Danlos syndromes after trauma: the fiber print. Hamonet C1,2, Frédy D3, Lefèvre JH4,5, Bourgeois-Gironde S6, Zeitoun JDOrphanet J Rare Dis. 2016 Apr 22;11:45. doi: 10.1186/s13023-016-0428-9.

Résumé :

  • Examens d’imagerie de résonance magnétique (IRM) faits chez 59 personnes atteintes du SED type hypermobile
  • Examens faits d’abord chez 25 patients ayant rapporté une histoire personnelle d’un traumatisme physique, ensuite examens faits chez 34 patients sans histoire de traumatisme.
  • Six signes ont été identifiés par IRM : des lésions sous-corticales (dans le cortex du cerveau) qui affectent la matière blanche composée essentiellement d’axones entourés de myéline.
  • Chez 36 patients, 5 sur 6 de ces signes ont été observés.
  • Dans les régions où des lésions ont été trouvées, il y a présence de fibres nerveuses qui sont impliquées dans des fonctions telles la conscience, le sommeil, des troubles d’attention, l’audition, etc.
  • Dix patients ayant certains de ces signes n’avaient pas rapporté d’histoire de traumatisme. Les auteurs suggèrent qu’ils ne s’en rappellent pas (par ex., à cause du jeune âge) ou que des traumatismes mineurs peuvent aussi causer des lésions.
  • Conclusion : Les patients atteints du SED de type hypermobile ont des lésions consistantes et spécifiques qui impliquent la matière blanche du cortex cérébral. Étant donné l’histoire de traumatisme chez certains patients, ces lésions pourraient être conséquentes aux traumatismes physiques et dues aux caractéristiques du tissu cérébral du SED. Elles pourraient aussi avoir un effet déclencheur des symptômes du SED.

 


 

Laisser un commentaire